" Notes de Vie ...

 Notes d'Éveil " ! 

HEADER.jpg

« SITAR ÉLECTRIQUE » 

 

« De Matthieu Mayer à « MATYER » … 

Il y eut tout un travail de "condensation" … de rassemblement … On pourrait aussi appeler cela un "recueillement alchimique"… »

 

Voici le lien (sur l'image ci-dessous) vers un album que vous pourriez peut-être apprécier dans le prolongement de « Soul Drops » & d’ « Essential » : il s’agit de l’album « Abyssal Gems », la première oeuvre que j’ai publiée, sous la forme d’un cd doté d’un livret d’art, de mes graphismes.

C’est un album dont le recueillement est intense, mais qui peut aussi dérouter, surprendre... 

Nb: si vous avez l’habitude de méditer vous pouvez très bien l’utiliser pour renforcer votre assise.  

Je vous renvoie donc sur ce premier site où j’ai développé l’univers artistique que je signe du nom de « MATYER », et qui est le fruit de toute une quête artistique et spirituelle :

- Au départ j’ai eu cette intuition que le sitar pouvait sonner « rock* » : qu’une dimension musicale inattendue - et aussi une autre dimension de moi - pouvait s’y exprimer … Moi qui jouais des notes de sitar toutes douces pour endormir ma belle le soir pendant des années et qui - en « culturiste du bien-être » abonné aux musiques douces & acoustiques - avais relégué au passé mes goût de collégiens pour le hard rock et mes goût de lycéen et d’étudiant pour le rock progressif … J’ai découvert que j’aimais encore « ça », en tout cas qu’une partie de moi avais un besoin vital de ces sons saturés pour s’exprimer, pour être entendue !

- Cette « révolution du sitar » s’est synchronisée avec un tournant de ma vie où j’ai dû accueillir les pires émotions, les pires sentiments avec les pensées et les souvenirs les plus douloureux de toute ma vie : bref il y a dans les albums de MATYER une oeuvre radicale d’amour : 

Celle d’accepter les sentiments sombres, la souffrance … et de laisser l’énergie de l’acceptation les transmuter en quelque chose de plus grand & de plus beau !

 

(* j’ai ainsi été l’inventeur du sitar électrique … Jusqu’à ce que j’en sois à la fin de la préparation de mon site et que je vérifie par acquis de conscience que personne ne l’avait fait avant moi … « Dommage » : le sitar électrique a bel & bien été inventé dans les années 70 … Mais ma façon d’en jouer reste unique ! ;)

Capture d’écran 2019-01-08 à 15.31.15.jp