" Notes de Vie ...

 Notes d'Éveil " ! 

LE SITAR

 

J’en joue à ma manière, selon plusieurs styles que j’ai inventés … mais je joue bel & bien du sitar !

 

Le sitar est un merveilleux instrument à cordes, acoustique, et soliste de la musique indienne traditionnelle (que j’ai découvert « par hasard* » en vrai ) dont on ne joue pour l’essentiel qu’une seule corde à la fois (sauf dans les passages rythmiques): la corde principale, suivie de trois cordes graves, puis viennent trois cordes rythmiques au plus près du corps, enfin au-dessous de ces cordes surélevées par un chevalet se trouvent treize cordes « sympathiques » qui prolongent les notes et doivent être précisément accordées aux notes principales de chaque « raga ».

… Lequel n’est pas synonyme de « morceau » car le raga a mille visages mais doit pouvoir être reconnu par chacun ( entendez par là : par un indien bercé dans la musique classique ou folklorique !), il comporte des traits caractéristiques mais aussi une part d’improvisation dans laquelle s’exprime l’âme du musicien, en accord avec l’énergie du moment et du lieu !

 

L’apprentissage d’un tel instrument en dehors de la relation traditionnelle de maître ( « guru ») à disciple est bien entendu quasiment impossible … C’est pourquoi ma façon d’en jouer est  éloignée des enregistrement des virtuoses indiens : je me suis attelé à ce fabuleux instrument en autodidacte après 2-3 leçons très basiques d’un professeur qui ne m’avait même pas appris à l’accorder !!

J’ai pris le parti de faire un jour une force de cette absence de transmission ! …

 

Le sitar a seulement quelques siècles d’existence et il a  pas mal évolué : d’ailleurs l’immense majorité des sitars enregistrés depuis des décennies et vendus actuellement portent la marque de Ravi Shankar, à qui ils doivent plusieurs modifications de lutherie… qui ont amélioré la brillance du son notamment ! 

C’est un instrument fragile qui demande un grand savoir-faire artisanal pour l’achever à partir d’une courge ( pour la calebasse ) ! 

 

 

 * c’est à dire grâce à mon destin :

En effet en cherchant une paire de tablas auprès d’un vieux yogi dans un village étonnant dans lequel un poste de masseur m’avait « parachuté » de la région parisienne dans un hammam en pleine campagne en 2006 … J’ai découvert un sculpteur et peintre émérite vivant libre & royal dans un grand dénuement matériel … mais aussi dans cette richesse intrinsèque du Créateur, du Musicien, de l’Artiste … ( le regretté « Ganghadar » : Paix à ton âme « Frère » ! … Il aimait appeler « frère » ceux qui venaient à lui, peu importe leur âge ;)

 

« Ganga » était aussi un très bon joueur de sitar, lui qui avait passé plusieurs décennies en Inde, notamment dans l’ashram de Sri Aurobindo … Il n’enseignait à personne à en jouer mais il a eu la générosité de me laisser essayer son magnifique sitar et je l’en remercie : moi qui rêvais de jouer des tablas depuis des années, j’ai été touché au coeur par la magie de ces cordes … pourtant si douloureuses aux doigts du débutant ! 

( Un grand merci également à son fidèle ami « Alexis », qui avait eu la bonté de me prêter son instrument plusieurs mois.) 

​© 2019 par GEM

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now